Downloads

Press Release

Folha de Sala

Réservations

Téléphone 21 361 26 27

E-mail bilheteiraccb@ccb.pt

À l’occasion du 500e anniversaire de Cortes de Júpiter, le Centro Cultural de Belém a mis au défi le réalisateur Ricardo Neves-Neves d’adapter cette tragicomédie de Gil Vicente. Pour cette reconstruction, nous avons pris du monde du jazz le compositeur et pianiste Filipe Raposo, dont la mission est de donner une structure opératique à la pièce et à la musique de Gil Vicente. Avec la participation de l’ensemble La Nave Va et la direction musicale d’António Carrilho. L’Alma Ensemble participe également, avec une coordination vocale assurée par Filipa Palhares.

Il s’agit de la première œuvre issue du Laboratoire d’opéra portugais, créé par le CCB en partenariat avec CESEM et APARM.

Laboratoire d’opéra portugais
La création d’un laboratoire d’opéra portugais spécialement dédié à la récupération d’œuvres écrites par des compositeurs portugais ou résidant au Portugal est un vieux rêve qui commence à se concrétiser.

En fait, nous avons longtemps ressenti le besoin de créer une structure qui améliorerait la présentation des œuvres de la production dramatique que tant de chercheurs ont sorti, au fil des ans, des profondeurs d’innombrables archives et bibliothèques nationales et étrangères, dans le but ultime de rapprocher le grand public de la production dramatique musicale qui a rempli les palais, les manoirs et les théâtres de notre pays au cours des siècles.

Outre un travail de récupération historiquement informé, le Laboratoire de l’Opéra Portugais poursuit un autre objectif incontournable : considérant que le genre opératique n’est pas seulement un genre musical, mais surtout un genre théâtral, nous avons l’intention d’assumer la structure comme un forum pour le développement d’une œuvre profonde, dans le cadre de laquelle les exigences techniques vocales de chaque œuvre ne se superposent pas à la dramaturgie du discours global, permettant aux nouvelles générations de chanteurs de développer des aptitudes dramatiques, encore relativement peu développées aujourd’hui.

Synopsis des Cortes de Júpiter
Garcia de Resende, témoin oculaire de la représentation des Cortes de Júpiter, avance le 4 août 1521, un dimanche, comme date de la présentation de l’œuvre à la cour du roi Manuel Ier.

Il s’agit d’une tragicomédie idéalisée pour le mariage et le départ de l’Infante D. Beatriz en Savoie, en raison de son mariage avec le Duc de cette ville.

Dans cette œuvre vincentienne, la dernière à être présentée du vivant de « l’heureux élu », qui est mort la même année, la Providence, mandatée par Dieu, ordonne à Jupiter, roi des éléments, de réunir les bonnes planètes et les bons signes pour le voyage le long de l’Atlantique, à travers le détroit de Gibraltar et la Méditerranée, jusqu’en Savoie.

La mer, les vents, le Soleil (Febo) et la Lune (Diana) sont informés de l’entreprise.

Les différents membres de la Cour, qui se dirigent en cortège pompeux avec à leur tête le Roi lui-même, suivi de la Reine, du Prince et des Infantes, vers la Cathédrale et, de là, vers la maison de la Reine veuve, D. Leonor, pour lui faire ses adieux, accompagnent la flotte de D. Beatriz jusqu’à l’embouchure du Tage, nageant, métamorphosés en poissons, sur une vingtaine de lieues, jusqu’à ce qu’ils entendent en pleine mer le chant menaçant de trente mille sirènes.

Face à la menace, Mars est appelé et reçoit l’ordre de protéger la splendide flotte de dix-huit navires.

En tant qu’ami et admirateur des réalisations portugaises, Mars fait des éloges enthousiastes du Portugal. À la fin, un Maure enchanté, évoqué aux sons d’une romance, apporte et remet à la Duchesse de Savoie des cadeaux magiques : une bague, un dé à coudre et une terre cuite.

Jenny Silvestre

Fiche Technique

Coordination artistique et musicologique du Laboratório de Ópera Portuguesa Jenny Silvestre
Coordination scientifique du Laboratório de Ópera Portuguesa Luísa Cymbron (CESEM/ FCSH)
Mise en scène et adaptation dramaturgique Ricardo Neves-Neves
Nouvelle composition musicale Filipe Raposo

Solistes Alma Ensemble: Isabel Fernandes, Liliana Sebastião, Rita Filipe, Teresa Projecto, Frederico Projecto, João Barros, Tiago Amado Gomes, Tiago Mota
Direction musicale Alma Ensemble Filipa Palhares

Ensemble La Nave Va Catarina Bastos (Violon), Gabriela Barros (Viola), Joana Tavares (Viola), César Gonçalves (Violoncelle), Duncan Fox (Contrebasse), António Carrilho (Flûtes à bec), Gonçalo Freire (Flûtes à bec), Stephan Mason (Trompette), Armando Martins (Corne), Richard Buckley (Percussion), Helena Raposo (Alude, Vihuela, Tiorba), Hélder Rodrigues (Trombone), Jenny Silvestre (Cravo)
Direction musicale La Nave Vá António Carrilho

Coordination de la récupération historique musicale Nuno Raimundo (CESEM/FCSH)
Correpetição Jenny Silvestre

Scénographie José Manuel Castanheira
Assistant Scénographie António Muralha
Costumes Rafaela Mapril
Assistante aux costumes Patrícia Margarida Silva
Confection Lígia Garrido e Helena Jardim
Caractérisation et Perruques Cidália Espadinha
Assistants de Caractérisation Marco Santos, Catarina Félix, Emma Louise
Dessin de Lumière Alexandre Coelho
Vidéo Rute Soares
Dessin de son et conception sonore Sérgio Delgado

Communication et Presse Mafalda Simões
Assistants de scène et support de scène André Magalhães, António Ignês, Juliana Campos e Rita Carolina Silva
Production TdE Andreia Alexandre
Production exécutive TdE Adriana Gonçalves
Assistante stagiaire de production Eliana Lima
Production Culturproject Nuno Pratas

Co-production Centro Cultural de Belém, Cineteatro Louletano, Academia Portuguesa de Artes Musicais, Teatro do Eléctrico e Culturproject

M6/50 MIN

Des présentations

Dans 2022:
Lisboa, CCB-Pequeno Auditório, 5 E 6 FEV
Loulé, Cineteatro Louletano, 28 E 29 OUT

Autres spectacles